Vis-tu mieux que tes parents ?

Sur le plan matériel tous sont d’accord pour dire qu’ils vivent mieux que leurs parents.

Ils bénéficient de plus de confort de technologies et de biens nouveaux. Mais, pour ce qui est de l’art de vivre, ce n’est pas si évident.

Il y a le constat qu’aujourd’hui les jeunes subissent, sans doute plus qu’avant, le poids du chômage : « On va vraiment galérer pour avoir une très bonne situation » (Guillaume). Et puis, comme nous le rappelle Carla, il y a au-dessus de leur tête comme une épée de Damoclès : « Nos parents étaient beaucoup plus libres que nous, surtout que l’on vit avec la pression des attentats. » Tara a la conviction que : « Les gens étaient plus ouverts, c’était moins compliqué de communiquer avec quelqu’un dans la rue à cette époque. »

Pour Doriane « Ils s’amusaient mieux que nous, ils sortaient alors que là, on est plus sur notre téléphone. » Claire pondère : « Je ne sais pas si je vis mieux que mes parents. En terme financier, oui, mais en termes de bonheur je ne pense pas. Je pense que c’est équitable. »

Questions :

N’hésitons pas à partager avec les jeunes nos expériences passées mais, par pitié, évitons-les « De mon temps… » Par contre, savons-nous faire preuve d’une sagesse qui ouvre les portes de l’avenir ?

La tolérance

Les médias nous renvoient souvent l’image d’un monde fort peu tolérant. Et pourtant les jeunes que nous avons interrogés nous tiennent un discours tout différent. La tolérance occupe une bonne place dans l’échelle de leurs valeurs.

Pour Hugo l’ouverture d’esprit est au centre de notre tolérance : « Quand on parle de quelque chose à quelqu’un qui est ouvert, on apprend son point de vue et du coup notre point de vue devient plus large. » Claire précise : « Il faut se respecter les uns les autres. Et cela me permet dans ma vie de tous les jours de me dire que même si on est différent, si on a des caractères qui peuvent être à l’opposé des uns des autres, c’est intéressant de creuser et d’essayer de se comprendre et d’avancer ensemble. » Marion, quant à elle, souligne tout le positif que l’on peut retirer d’un comportement tolérant : « J’aimerais que le progrès prenne plus en compte la différence des individus et ne mette pas si facilement dans des cases… Depuis que j’aime les gens, que je vais vers eux, que j’aime la rencontre, je vis mieux. »

Questions :

Avons-nous conscience que l’ouverture d’esprit à la quelle nous contribuons, crée un environnement plus tolérant avec en retour un mieux vivre ?

Engagé pour une cause

Maxence explique ainsi sa peur de s’engager « Je n’arriverai pas à voir tant de malheur rassemblé en si peu de temps. » Certes, tous ne s’engagent pas mais il y a une véritable générosité chez les jeunes, non dénuée d’une juste analyse des manques de notre société.

« Quand on voit les gens qui ne vivent de rien et des gens qui vivent de tout, même s’ils n’en ont pas besoin, c’est un monde inégalitaire assez ouf. Des gens ont un compte bancaire énorme et il y a des gens qui n’ont rien. » et Hugo de poursuivre : « Il ne faut pas rester les bras croisés. »

Pour William, il n’y a pas de petits engagements : « L’idée c’est de faire changer un peu les choses à mon échelle.  Mais ça ne sert à rien de dire que si une personne sur 100 fait ça, on ne verra pas la différence. Mais la différence, elle y est quand même… Peu importe la cause, que ce soit l‘environnement, la pauvreté, une cause triste, dans tous les cas, il faut agir. »

Et Maxime de confirmer : « Même si c’est quelque chose de petit il faut essayer de le faire. Une petite chose au final, cela peut faire une grande chose. »

Questions :

L’engagement chez les jeunes, est souvent le fruit d’une rencontre ou d’un exemple. Somme-nous porteur de ce feu qui enflammera les cœurs ?

Quelles valeurs ?

Au hit parade des valeurs de nos jeunes interrogés c’est sans aucun doute le respect qui vient en tête. Respect de soi, respect des autres. Puis viennent les valeurs liées à l’amitié et à la famille. (suite…)

Quel métier ?

Pour certains les idées sont claires pour d’autres les choix restent à préciser. Il y a enfin ceux qui rêvent de multiples expérimentations. Mais tous voient déjà se profiler leur avenir. (suite…)